budget maitrisé

En 2014 l’état des finances de la commune était critique, les charges de fonctionnement trop lourdes empêchaient tout projet d’envergure.

Sans vouloir porter de jugement sur la gestion des années antérieures, l’administration des communes au moment de la construction des communautés de communes ne s’est pas faite sans corrections, changements de cap et adaptations surtout pour une agglomération comme la nôtre qui doit supporter des charges de centralité importante.

Dès le premier jour après notre élection en 2014, nous avons tout mis en œuvre pour réussir le challenge de redresser les finances en diminuant peu à peu les charges de fonctionnement en particulier les dépenses de personnel. Aujourd’hui, nous avons multiplié par 4 notre capacité d’autofinancement en 2019, donc notre capacité à investir.

Nous avons fait plus de 2 500 000 euros d’investissement sans surendetter la commune.  Nous sommes allés chercher des financements, et nous continuerons.

Les élus de l’opposition disent qu’ils avaient vus le problème, peut-être. Nous, nous l’avons réglé : Entre 2014 et 2020 Jérôme Boullet et ses trois collègues n’ont voté le budget qu’une seule fois (en 2018). Leurs votes ont toujours été éminemment partisans et non constructifs, surtout dans le domaine des finances.

Depuis 4 ans les taux d’imposition du foncier n’ont pas été augmentés et nous ne le ferons pas non plus au cours du prochain mandat. C’est notre engagement.